Ballets 1

L'Inaccessible, op. 1 (2012)

Ballet en cinq tableaux pour orchestre virtuel
Durée : 1 h 13 min
Argument : Le compositeur Johann Cèdre, agonisant dans un hôpital (prologue), évoque sa quête d'un thème musical qui l'obsède, l'Inaccessible - figuré par un danseur masqué. Sa vie a duré plusieurs siècles. Jeune paysan, au Moyen-Âge, il sollicite l'aide d'un violoneux pour trouver ce mystérieux thème. Mais l'autre lui jette un sort qui l'envoie tour à tour à la Renaissance, à l'âge classique, à l'époque romantique et au XXe siècle. À chacune de ces haltes, il fait la connaissance d'une jeune femme qu'il courtise sans grand résultat ; en revanche, il découvre un fragment du thème qu'il poursuit. Lors de l'épilogue, après s'être révélé intégralement à lui, l'Inaccessible délivre enfin son âme.

 


Kaël et Orian, op. 2 ​​(2013)

Ballet en trois actes pour orchestre virtuel

Durée : 1 h 13 min

Argument : Orichalque, roi d’Or, et Diamandra, reine de Diamant, veulent unir leurs royaumes en mariant leurs enfants, Orian et Diaphane. Le jeune homme n’étant guère attiré par les femmes, la reine fait appel à un démon des eaux, Kaël, son prisonnier. Au 2e acte, l’ondin a beau déployer toutes ses ruses, une attraction fatale le rapproche du prince. Voilà les fiançailles rompues ! Néanmoins,  Kaël offre à la princesse un autre époux : Argès, le cousin d’Orian. Cette fois, les deux royaumes peuvent être réunis. La reine détruit le cristal qui asservissait le démon ; et le roi fait jeter son fils, enchaîné, dans l’océan. Le 3e acte se déroule dans les fonds sous-marins. Usant de sa magie, l’ondin brise les chaînes d’Orian et le ramène à la vie. S’il leur faut un moment pour s’apprivoiser, nul doute qu’une éternité de bonheur les attend.

 


Le Sang du hautbois, op. 3 (2014)
Ballet électroacoustique en sept tableaux

Durée : 1 h 11 min

Argument : En 1985, dans un grenier, le jeune Aurélien trouve le hautbois d’un de ses lointains ancêtres, le compositeur russe Sergueï Piotrilev né en 1840, et dont la fin reste un mystère. Un appel du hautbois l’envoie en 1885 dans la datcha du musicien. Grande est sa stupeur quand il découvre que celui-ci vient d’être transformé en vampire, condamné à une immortalité stérile qui lui interdit la musique. Aurélien décide de venir à son aide. Guidé par le hautbois, il voyage entre 1985 et diverses époques du passé, offre à Sergueï le soutien du robuste Karnak, affronte la perfide comtesse Verena del Mare (responsable de la malédiction) et apprend d’un mage quel sacrifice lui permettra de sauver son ancêtre – quand celui-ci le rejoindra au temps présent.

Le Chevalier obscur, op. 4 (2015/2019)

Ballet électroacoustique en trois actes et six tableaux
Durée : 1 h 16 min

Argument : Un château médiéval. Le spectre de la comtesse Elena apparaît à ses enfants, Helgor et Anja. Helgor apprend qu’elle a été victime d'un maléfice.
En secondes noces, le comte Iaroslav épouse une étrangère, Zdenka. Si Helgor se méfie d’elle, Anja est attirée par son fils, le pur Sven. Sitôt mariée, Zdenka lance trois sorts : l’amour pour Sven et Anja, la folie pour Helgor, la mort pour Iaroslav. Toute magie noire devant être expiée, le sombre chevalier Dragan naît des ténèbres, visible du seul Helgor. Quand le comte agonise, son fils n’est plus en état de lui succéder : cette charge revient à Sven et Anja. Mais dans le parc, poussé par la démence, soutenu par Dragan, Helgor poignarde la magicienne. Vicomte et chevalier reviennent ensuite au château où ils se changent en deux statues, l’une blanche, l’autre noire, de part et d’autre du portail.

 


Azùn-Daar, op. 5 (2017)
Ballet en  un acte et douze scènes pour orchestre virtuel
Durée : 18 min 45 s  •  Uzundara, 12/8, noire = 140

Argument : Azùn-Daar, un jeune homme schizoïde,  assiste au viol de l'exquise Tanya dont il est épris. Mais coupé du monde par une vitre imaginaire, il est incapable de lui venir en aide. Traumatisé, il bascule peu à peu dans la psychose. Sa conscience de lui-même se scinde en deux, en quatre, puis se fragmente en hallucinations. Les soignants ne peuvent que lui passer une camisole de force. Il finit immobile, entièrement prostré.

Nathan et Selma, op. 6 (2017)
Ballet en 7 scènes pour orchestre virtuel
Durée : 21 min 02 s  •  Suite de sept valses

Argument : Sur une plage, à l’aube, la romantique Selma rêve de l’inconnu qui illuminerait sa vie. Au lever du soleil apparaît un jeune homme, Nathan. Ils s’observent, puis esquissent ensemble quelques pas. Nathan croit aussi avoir trouvé le bonheur… Mais sur lui pèse une menace fatale, incarnée par le démon Tanath. Tout le jour, à mesure que l’amour s’épanouit, la mort se rapproche. Au crépuscule, Nathan s’affaiblit puis s'éteint. Et la nuit tombe sur Selma, désespérée, seule devant son amour détruit.